Commune de Saint-Lys
Accueil » Ville » Découvrir Saint-Lys » La ville en bref

La ville en bref

Evénements marquants

  • Des vestiges datant d’environ 100 000 ans avant notre ère (paléolithique moyen) et des traces archéologiques remontant à l’âge du Fer (de 800 à 52 avant Jésus-Christ) attestent d’une très ancienne présence humaine à Saint-Lys.
  • Antiquité gallo-romaine : Des fragments de tuiles et d’amphores révèlent la présence d’habitats gallo-romains sur le territoire communal.
  • Au Moyen-âge, Saint-Julien d’Eaubelle, le nom du bourg originel antérieur à la création de la bastide de Saint-Lys, est un site fortifié entouré de fossés. Il occupe le point culminant du centre historique de la commune, l’actuelle rue du Fort.
  • Vers 1148 : Donations de terres par les familles seigneuriales de Gironde et de Blanquefort à l’abbaye cistercienne de Planselve (Gimont), terres sur lesquelles les moines fondent ensuite la grange d’Aiguebelle.
  • 26 mai 1280 : Signature, entre l’abbé de Gimont et le sénéchal Eustache de Beaumarchès, du contrat de paréage fondant la bastide de Saint-Lys.
  • 11 mai 1281 : Première mention connue du nom de Saint-Lys (Sancto Licio) dans un document officiel.
  • 1282 : Le roi Philippe III le Hardi octroie une Charte de Coutumes aux habitants de la bastide. Il y est notamment précisé (à l’article 28) qu’un marché se tiendra tous les mardis.
  • 26 octobre 1355 (guerre de Cent-Ans) : Le Prince Noir (Edouard de Woodstock, Prince de Galles) passe à Saint-Lys (Seint Litz) au cours de sa chevauchée guerrière qui le conduit de Bordeaux à Narbonne.
  • 1443 : Création du Parlement de Toulouse, dont Saint-Lys dépend.
  • 1577 : Saint-Lys est prise par les Protestants.
  • 1579 : Le lundi 13 avril, Henri de Navarre (futur roi Henri IV) et son épouse Marguerite de Valois (future « Reine Margot») dînent à Saint-Lys avant d’aller souper et dormir à Muret.
    Le 14 novembre suivant, Henri de Navarre dîne et couche à Saint-Lys.
  • 1589 : Les Consuls de la ville font réparer les fortifications et s’approvisionnent en armes. C’est l’année où est coulée la couleuvrine aux armes de Saint-Lys, conservée de nos jours à l’hôtel de ville.
  • Mars 1790 : Saint-Lys devient le chef-lieu du canton nouvellement créé.
  • 1793 : Pendant la Terreur, Saint-Lys est rebaptisé Eaubelle. Le 8 décembre, des archives notariales rappelant l’Ancien Régime sont brûlées au pied de l’arbre de la liberté.
  • 6 août 1799 : Lors de l’insurrection royaliste de l’an VII, l’hôtel de ville est pris par les insurgés, qui détruisent la majeure partie des archives publiques.
  • 25-26 mars 1814 : Passage des troupes anglaises en marche vers Toulouse. Le maréchal Wellington dort à Saint-Lys durant la nuit du 26 au 27.
  • 1844-1846 : Reconstruction de la halle par l’architecte Edmond CHAMBERT.
  • Janvier-mars 1856 : Deux soldats saint-lysiens meurent devant Sébastopol (Guerre de Crimée).
  • 1860-1865 : Reconstruction de l’hôtel de ville et création de l’école des garçons et d’un petit marché couvert en prolongement de la mairie.
  • 24 janvier 1877 : L’ancienne église s’effondre. La nouvelle église Saint-Julien [de Brioude] est bâtie entre 1879 et 1882.
  • 16 octobre 1900 : Ouverture aux voyageurs de la ligne de chemin de fer d’intérêt local de Toulouse à Boulogne-sur-Gesse avec embranchement de Fonsorbes à Sainte-Foy-de-Peyrolières par Saint-Lys (l’ouverture totale à l’exploitation eut lieu le 1er août 1901).
  • 1914-1918 : Avec une population d’un millier d’habitants, Saint-Lys compte trente-sept hommes tués sur les champs de bataille de la Grande Guerre.
  • 12 juin 1944 : Des unités de la IIe panzerdivision SS « Das Reich » tuent neuf maquisards et exécutent douze civils à Saint-Lys, Bonrepos-sur-Aussonnelle et Saiguède.
  • Octobre 1948 : Ouverture de la station radio-maritime Saint- Lys Radio.
  • 1949 : Fermeture de la ligne de chemin de fer.
  • 16 janvier 1998 : Fermeture de la station radio-maritime Saint-Lys Radio.
  • 10 avril 1999 : Inauguration officielle du moulin à vent de Belard rénové.
  • 2004 : La halle est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Chiffres clés

SITUATION GÉOGRAPHIQUE
Située à 25 km au sud ouest de Toulouse et à 14 km de la sous-préfecture de Muret.
Altitude : 210 mètres
Latitude : 43,514° Nord
Longitude : 1,177° Est

POPULATION
9 539 habitants au 1er janvier 2019
Les habitants sont les Saint-Lysiennes et les Saint-Lysiens.

SITUATION ADMINISTRATIVE
Code Insee : 31499
Code postal : 31470
Région Occitanie
Département de la Haute-Garonne
Saint-Lys fait partie de l’intercommunalité du Muretain Agglo qui regroupe 26 communes depuis le 1er janvier 2017.

 

 

 

BLASON
D’azur aux deux anges d’argent tenant une cloche accompagnée de cinq fleurs de lys d’or, deux en chef et trois en pointe ordonnées 2 et 1.
On retrouve trace de ce blason sur le Fauconneau datant de 1589 exposée en mairie. A l’origine, les anges étaient nus.

Aller au contenu principal